Logement idéal pour l'élevage des veaux

Il faut de la place pour que les veaux qui viennent de naître puissent rester pendant 3 semaines dans des logements individuels. Ensuite, il faut également de la place pour les veaux qui sont dont l'élevage se poursuit jusqu'à 4 mois. Ils peuvent être placés dans des logements collectifs à partir de 3 semaines. Cela signifie qu'il faut des logements individuels pour environ 15 % des vaches et des logements collectifs pour environ 15 % des vaches. Il est préférable de composer des groupes fixes de petite taille avec des animaux du même âge.

Les premières semaines

Pendant les trois premières semaines qui suivent leur naissance, les veaux sont pris en charge individuellement. De cette manière, ils reçoivent les soins et l’attention dont ils ont besoin dans un environnement hygiénique.

Quelques points essentiels : 

  • Épandez suffisamment de paille propre dans l'étable de vêlage. N'oubliez pas de désinfecter le nombril immédiatement après la naissance du veau. Sortez le veau aussi vite que possible de cette étable et placez-le dans un logement individuel 100 % propre (nettoyé et désinfecté !). Pour le transporter, utilisez une brouette spécialement prévue à cet effet, nettoyée, désinfectée et remplie de paille propre. Ensuite, donnez aussi vite que possible à l'animal suffisamment de colostrum de qualité.
  • Évitez tout contact avec d'autres veaux.
  • Confinez le veau en logement individuel au moins pendant les 3 premières semaines afin de pouvoir contrôler au mieux sa prise alimentaire, le renforcement de son immunité active, sa sensibilité à la diarrhée, etc.
  • Évitez, autant que faire se peut, de placer les jeunes veaux dans le même espace que les animaux plus âgés en raison des possibles transferts de maladie par voie aérienne.
  • La surface doit toujours être propre et sèche. Épandez de la paille tous les jours, les genoux d'un veau couché ne doivent plus être visibles en raison de la quantité de paille dans la niche.

Logement des veaux optimal

Pour offrir aux veaux un logement optimal et donc une période d'élevage optimale, les aspects suivants sont essentiels :

La température adéquate

La température doit être optimale pour offrir au veau un logement adapté.
Une température froide convient car le veau peut résister au froid, à condition qu'il soit au sec et suffisamment bien nourri. Une couverture pour veau aide à maintenir le veau à la bonne température.
Les températures trop élevées sont nuisibles pour le veau. Elles freinent la prise alimentaire, la vitalité et donc la croissance du veau. Les différences de température peuvent être particulièrement importantes dans les box quand ils sont au soleil. Les niches CalfOTel® sont fabriquées en polyester renforcé de fibre de verre avec double couche supérieure blanche qui reflète les rayons du soleil. Elles sont beaucoup moins sujettes au réchauffement que la plupart des autres box.

Il faut offrir de l'air frais mais sans courant d'air ni ammoniac ou germes pathogènes et trouver un bon emplacement pour la niche.

Logement collectif

  • L'approche tout extérieur/tout intérieur est fortement recommandée car elle offre les meilleurs résultats. Pendant les quatre premiers mois, appliquez une différence d'âge maximale de 2 semaines dans les groupes et évitez de mélanger les groupes d'animaux. Surtout les groupes de différents âges !
  • N'intégrez pas les veaux dans un groupe avant l'âge de 3 semaines. Commencez petit et augmentez petit à petit. Laissez de préférence le veau dans un environnement familier (les groupes trop grands et les déplacements provoquent un stress inutile et nuisent au système immunitaire et à la prise alimentaire de l'animal).
  • Optez pour un système de distribution des aliments automatisé. Ce type de système simplifie le travail et il est plus précis. Le taxi/chariot à lait est l'outil de préférence pour les niches en tout extérieur/tout intérieur. Un système d'alimentation robotisé peut être installé dans les grandes niches collectives.

Emplacement optimal pour le logement à veaux sur une exploitation laitière

  • Logement au sud-ouest/ouest de l'étable. Cela empêche la contamination par les bactéries et virus de l’étable.
  • La surface doit être plate et facile à nettoyer. Un sol en béton brossé est la solution idéale. Il doit être coulé sur une inclinaison à 2 %. (Plus le sol est compact, plus il est facile à nettoyer voire recouvrir). Vérifiez que l'eau de pluie ne peut pas pénétrer dans les niches et mouiller la paille.
  • Placez la niche en orientant le côté fermé dans le sens du vent/de la pluie.
  • Érigez si possible une protection contre le vent pour augmenter le confort de travail.

Avantages et inconvénients

Avantages de l'élevage en extérieur

  • Climat optimal pour le veau (microclimat) pour éviter les infections
  • Meilleure protection du veau contre une contamination par les veaux plus âgés
  • Risque infectieux considérablement plus faible que dans une étable fixe (peut créer une situation 0)
  • Les veaux sont faciles à surveiller
  • En cas de problème, la niche/le veau est facile à déplacer
  • Solution moins chère que la construction d'une étable

Inconvénients de l'élevage en extérieur

  • Confort de travail moindre (éclairage, eau, électricité, etc.).
  • L'évacuation de l'urine et de l'eau de pluie doit être assurée (surface compacte sur une inclinaison de 2 %).

Box de ventilation

  • Climat optimal pour le veau (microclimat) pour éviter les infections
  • Meilleure protection du veau contre une contamination par les veaux plus âgés
  • Risque infectieux considérablement plus faible que dans une étable fixe (peut créer une situation 0)
  • Les veaux sont faciles à surveiller
  • En cas de problème, la niche/le veau est facile à déplacer
  • Solution moins chère que la construction d'une étable

Réflexion de la lumière du soleil

  • Les niches CalfOTel en polyester insaturé (PI) spécial sont recouvertes d'un revêtement
  • Par ailleurs, la double couche supérieure blanche reflète les rayons du soleil.
  • La niche se réchauffe à peine, même en plein soleil.

Coût du logement à veau

Trop souvent, les décisions relatives à l'élevage des veaux sont dictées par les coûts. Compte tenu de l'importance des conditions d'élevage, c'est souvent injustifié. À titre d'illustration, l'élevage d'une génisse coûte entre 1 200 et 1 800 euros. Pour une entreprise qui élève 30 génisses par an, cela représente entre 36 000 et 54 000 euros par an.

Ce n'est en rien comparable aux investissements dans l'élevage de veaux. Citons, par exemple, les investissements isolés dans le logement, mais aussi dans le remplacement des tétines et des seaux, l'utilisation de produits désinfectants, la paille, etc. Il n'est absolument pas recommandé de faire des économies au détriment de la qualité.

    Tirer le maximum de la période de croissance

    Plus un animal est jeune, plus l'efficacité protéique est élevée. En d'autres termes, plus l'animal utilise efficacement les protéines tirées de son alimentation pour grandir. Tirez-en profit dans l'élevage des veaux.

    Où perd-on le résultat dans la pratique ?

    • Apport incorrect en colostrum (qualité, quantité, rapidité)
    • Alimentation sous-optimale (qualité, quantité, température, eau)
    • Logement inadapté (bien-être, climat)
    • Mauvaise hygiène (risque infectieux)
    • Problèmes de santé (infections/troubles nutritionnels)
    • Mauvaise gestion de l'élevage (exécution fautive ou incorrecte des protocoles)

    (Le veau doit principalement faire face à des problèmes de diarrhée pendant les trois premières semaines. Les problèmes de voies respiratoires sont plus susceptibles de survenir après trois semaines).